5 clés pour formuler une critique en milieu professionnel

Clés pour réussir la critique professionnelle

Comment faire une critique et parler des choses qui vont mal ?

Motiver aux changements.

Motiver plutôt que d’engendrer un sentiment d’impuissance ou de révolte n’est pas en réalité une mince affaire. Dans le milieu professionnel, quand les choses vont mal, il ne faut surtout pas attendre en espérant que ça va s’arranger. Il ne faut pas non plus démontrer le mécontentement par son comportement ou le silence. Cela ouvre grand les portes à tout type de suggestions et ce n’est pas du tout ce que vous voulez ! 

Commencez par réfléchir à un moment le plus propice pour clarifier les choses. Préparez-vous pour une discussion fondée sur le désir bienveillant d’améliorer les choses.

Mais… Comment mener cette discussion ?

Effectivement, c’est tout un art que de pouvoir aborder les sujets délicats et ne pas froisser. 

Comment ne pas engendrer un sentiment d’impuissance mais motiver aux changements ? Faire en sorte de provoquer une envie de s’améliorer et éviter la révolte ?

Commençons par des choses à ne surtout pas faire !

Éviter d’émettre une critique directe.

Malheureusement, cette pratique reste encore très répandue. De plus, elle peut être sarcastique ! Sachez que quand vous critiquez, vous obligez la personne en face à se défendre. Après la critique qui fait mal, toute suggestion d’amélioration ne sera pas entendue. Quoi que vous fassiez. C’est beaucoup trop tard.

Éviter de remettre en question une qualité personnelle.

Éviter de remettre en question une qualité personnelle.

Effectivement, la critique personnelle reste encore très répandue. Par exemple : « Comment c’est possible d’être aussi incompétent que vous êtes ? ». Quand vous faites une critique personnelle, vous touchez à la personnalité des gens, or ce sont ses actions qu’il faut mettre en lumière. Changer de personnalité – une demande à laquelle vous n’aurez jamais de réponse positive. Changer des actions précises – c’est tout autre chose. Alors évitez de parler des qualités personnelles, mais discutez plutôt des actions. Quand l’échec résulte d’une action que la personne peut modifier, cela procure une envie de corriger et faire de son mieux.

Alors, quelles sont les clés pour réussir ? Voici les étapes simples et très efficaces que vous pouvez mettre en place !

Clé 1. Commencez par les choses qui vont bien

Dites à votre interlocuteur ce que vous appréciez dans son travail. Dites comment vous êtes satisfait(e) sur certaines tâches réalisées. Cela diminue la pression que la personne peut avoir. Cela démontre également votre objectivité et votre capacité de reconnaître quand le travail est bien fait. Vous pouvez ainsi passer à votre sujet principal. Pour cela…

Clé 2. Soyez aussi précis(e) que possible

Évitez de parler vaguement, mais choisissez une situation précise qui doit être améliorée. Les gens se démoralisent vite quand ils entendent des messages trop généralistes comme « Vous devez travailler mieux », « Soyez plus sérieux ». Ils ne comprennent pas ce qu’ils doivent faire exactement et se sentent perdus. Ne tournez pas autour du pot, cela brouille le message. Dites les choses clairement et simplement. Après avoir dit ce que la personne fait bien, passez au problème. Exposez le problème d’une manière très précise, dites ce qui ne va pas et proposez une éventuelle solution. 

Harry Levinson, un psychologue américain, disait : « La précision est aussi importante dans la louange que dans la critique. Je n’irai pas jusqu’à affirmer qu’un vague compliment est sans effet, mais son effet est limité et il ne permet de tirer aucune leçon. »

 La précision est aussi importante dans la louange que dans la critique. Je n’irai pas jusqu’à affirmer qu’un vague compliment est sans effet, mais son effet est limité et il ne permet de tirer aucune leçon. »

Clé 3. Proposez une solution

Proposez une solution. Toute critique à un problème doit comporter un moyen pour pouvoir le résoudre. Mis devant le problème la personne va tout de suite se sentit frustrée et démotivée. Quand vous parlez de ce qui ne va pas, vous devez ouvrir à la personne une vision plus large sur les moyens de faire les choses. La prise de conscience de pouvoir réussir grâce à d’autres moyens à laquelle on n’a pas encore pensé soulagent et stimulent en même temps.

Clé 4. Soyez en tête-à-tête

Si c’est lors d’une réunion que vous devez vous exprimer, cette option n’est pas adaptée. 

Sinon, pour parler des choses sensibles et quand cela est possible, privilégiez d’avoir la personne en face de vous. Soyez en privé. Vous avez du mal à émettre des critiques ? Et complimenter aussi ? Il est alors possible que vous optiez souvent sur des messages à distance, par exemple, par le mail, en version papier ou sur un post-it. Si vous faites cela, sachez que votre message devient trop impersonnel et beaucoup moins efficace. Cela vous prive également de possibilité de voir la réaction de la personne ainsi que d’avoir son retour.

Clé 5. Soyez empathique

Soyez empathique. Dans le résultat que vous allez obtenir, ce point reste aussi important que tous les autres. Ayez conscience de ce que vous dites et de l’impact que vos paroles peuvent avoir sur la personne. Faire des critiques personnelles et blessantes a un effet destructeur. Si vous dénigrez la personne, elle se mettra tout de suite dans la position défensive. Au lieu d’avoir une action corrective, vous obtenez l’effet inverse. Piquée au vif, la personne se ferme et prend ses distances. La communication se détériore. 

Et pour finir…

C’est en commettant des erreurs que l’on apprend.

C’est en étant bienveillant vis-à-vis de soi qu’on arrive à se motiver quand on échoue. 

Tirez des bénéfices de ce qui vous arrive. L’évolution est une constante. Vous n’arriverez jamais à un point quand vous pourrez vous dire « ça y est, j’ai réussi, maintenant tout fonctionne et je n’ai plus rien à faire ». Le marché évolue. Tout évolue. Et vous aussi. 

C’est important d’apprendre à gérer les points délicats car vous allez les aborder régulièrement : avec vos fournisseurs, avec vos collègues de travail, avec vos clients..

Commencer par ce qui va bien, empathie, précision, solution, votre présence bienveillante sont les clés pour émettre une critique et motiver au changement positif.

Si le sujet vous parle et vous avez envie d’aller plus loin, réservez la session découverte afin que l’on en discute (ce rendez-vous est gratuit et est sans engagement) : https://tatiana-coaching.com/contact/

Laissez un commentaire